En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Flesh

Flesh

Chronique de Paul Morrissey, avec Joe Dallessandro (Joe), Geraldine Smith (Gerry), John Christian (premier garçon), Maurice Bradell (le sculpteur), Patti d'Arbanville (Patti).

  • Scénario : Paul Morrissey
  • Photographie : P. Morrissey
  • Montage : P. Morrissey
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1968
  • Son : couleurs
  • Durée : 1 h 45

Résumé

À New York, pendant vingt-quatre heures, la vie d'un jeune marginal qui se prostitue.

Commentaire

Premier film d'une trilogie (voir Trash et Heat) où la volonté de scénarisation se développe progressivement, Flesh appartient encore à l'univers underground des œuvres d'Andy Warhol auprès de qui Morrissey a fait ses premières armes. On y retrouve en effet les traits caractéristiques de ce courant : l'image comme le son sont traités de manière brute, au plus près de la réalité que l'on recrée ; les plans sont fixes, souvent longs, simplement mis bout à bout avec juste quelques ruptures par des images blanches ou floues. Et, comme dans les films de Warhol, l'accent est mis sur la simple présence, volontairement objectivée, des personnages, des corps eux-mêmes, d'où la permanence d'un climat érotique. Cette chronique d'un monde alors singulier garde toute sa valeur documentaire aussi bien pour ce qui est de l'évolution artistique que comme témoignage sur les mœurs du temps.