En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Fin d'automne

Akibiyori

Drame de Yasujiro Ozu, avec Setsuko Hara (Akiko, la mère), Yoko Tsukasa (Ayako, la fille), Chishu Ryu (l'oncle), Keiji Sada (Goto).

  • Scénario : Yasujiro Ozu, Kogo Noda, d'après un roman de Ton Satomi
  • Photographie : Yuharu Atsuka
  • Décor : Tatsuo Hamada
  • Musique : Kojun Saitō
  • Montage : Yoshiyasu Hamamura
  • Pays : Japon
  • Date de sortie : 1960
  • Son : couleurs
  • Durée : 2 h 11

Résumé

Trois anciens collègues du mari décédé et ex-soupirants d'Akiko Miwa tentent de marier sa fille Ayako. Mais celle-ci ne se résout pas à quitter sa mère. Ils décident alors de remarier d'abord Akiko à l'un d'entre eux, le veuf Hirayama. Elle refuse la proposition, mais Ayako est amenée à penser qu'elle est un obstacle au désir de remariage de sa mère. Elle se marie, tandis qu'Akiko reste seule.

Commentaire

Dans ce remake de son Printemps tardif de 1949, Ozu substitue une mère à un père, mais les rapports sont identiques. L'intrigue est fondée sur le simple cycle de la vie auquel chacun doit s'accorder, moins pour s'y conformer que pour s'épanouir en accord avec les lois les plus élémentaires de la nature. Une mise en scène dépouillée, des cadrages d'une absolue rigueur, une insistance du récit sur le quotidien au détriment des nœuds dramatiques achèvent d'élever ce drame familial à la réflexion métaphysique, sans emphase ni intellectualisme.