En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Europe 51

Europa'51

Drame de Roberto Rossellini, avec Ingrid Bergman (Irène Gérard), Alexander Knox (George Gérard), Ettore Giannini (André Casati), Giulietta Masina (« Passerotto »), Teresa Pellati (Inès).

  • Scénario : Roberto Rossellini, Mario Pannunzio, Sandro De Feo, Ivo Perilli, Antonio Pietrangeli, Brunello Rondi, Diego Fabbri
  • Photographie : Aldo Tonti
  • Décor : Virgilio Marchi
  • Musique : Renzo Rossellini
  • Montage : Jolanda Benvenuti
  • Pays : Italie
  • Date de sortie : 1952
  • Durée : 1 h 45
  • Prix : Lion d'or, Venise 1952

Résumé

Épouse d'un diplomate anglais, la Française Irène Gérard mène une vie mondaine. Se sentant délaissé, son fils Michel, hypersensible, se suicide. Poussée par un intellectuel marxiste, cousin de son mari, Irène se dévoue alors pour les déshérités. Mais sa riche et honorable famille peut-elle admettre un tel scandale et une telle « folie » ?

Commentaire

Second film de Rossellini avec Ingrid Bergman, ce film est une réflexion à la fois morale et historique : refusant la vanité de la société capitaliste, l'utopie marxiste d'un paradis terrestre, voire les formes superficielles de la foi chrétienne, Irène, « sainte laïque », ne peut être qu'objet de scandale. Comme le fut le film, qui y ajoutait le crime de lèse-star hollywoodienne. Dans un style sobre d'où émerge la force spirituelle de l'interprétation d'Ingrid Bergman, Rossellini applique sa définition personnelle du néoréalisme : une certaine attitude morale.