En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Entrée des artistes

Comédie dramatique de Marc Allégret, avec Louis Jouvet (Lambertin), Claude Dauphin (François Polti), André Bruno (Grenaison), Odette Joyeux (Cécilia), Janine Darcey (Isabelle), Julien Carette (le journaliste), Marcel Dalio (le juge d'instruction).

  • Scénario : Henri Jeanson, André Cayatte
  • Photographie : Christian Matras, Robert Juillard
  • Décor : Alexandre Trauner, Jacques Krauss
  • Musique : Georges Auric
  • Montage : Yvonne Martin
  • Pays : France
  • Date de sortie : 1938
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 18

Résumé

Isabelle, nièce de blanchisseurs, est admise au Conservatoire, dans la classe du professeur Lambertin. François tombe amoureux d'Isabelle, suscitant la jalousie de Cécilia. Celle-ci intrigue pour l'éloigner d'elle, arrangeant un faux rendez-vous qui provoque la colère d'Isabelle. Au concours, Cécilia s'empoisonne volontairement en accusant François. Une enquête policière est ouverte.

Commentaire

L'amour du théâtre et l'enthousiasme des apprentis-comédiens baignent ce film, où les relations amoureuses entre les jeunes protagonistes sont moins fortes que le regard quasi documentaire sur l'ambiance et les rites du Conservatoire. Les leçons données par Louis Jouvet sont très proches de ce qu'elles étaient dans la réalité, et le grand acteur se plaît à déclamer les dialogues acérés d'Henri Jeanson dans quelques scènes savoureuses – comme sa fameuse visite à la blanchisserie, qui reste un morceau d'anthologie.