En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Elephant Man

Elephant Man

Drame de David Lynch, avec John Hurt (John Merrick), Anthony Hopkins (Frederick Treves), sir Arthur John Gielgud (Carr Gomm), Anne Bancroft (Madge Kendal), Freddie Jones (Bytes).

  • Scénario : Christopher De Vore, Eric Bergen, David Lynch, d'après les livres de sir Frederick Treves The Elephant Man and Other Reminiscences, et d'Ashley Montaigu The Elephant Man, a Study in Human Dignity
  • Photographie : Freddie Francis
  • Décor : Stuart Craig, Bob Cartwright
  • Musique : John Morris
  • Montage : Anne V. Coates
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1980
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 2 h 05
  • Prix : Grand Prix, Avoriaz 1981

Résumé

Londres, 1884. Le chirurgien Frederick Treves découvre dans une baraque foraine un jeune homme, John Merrick, hideusement déformé par une étrange maladie, la neurofibromatose, exhibé comme « homme-éléphant ». Il le prend au London Hospital pour l'examiner et s'aperçoit que le « monstre » cache une sensibilité et une intelligence surprenantes. Tout le monde s'intéresse à lui, mais pas toujours d'une façon désintéressée…

Commentaire

Auteur de l'extraordinaire Eraserhead, David Lynch a été engagé par Mel Brooks pour réaliser Elephant Man, dont le climat victorien est proche du fantastique : la photographie en noir et blanc de Freddie Francis est superbe, et les effets sonores renforcent l'étrangeté de l'ensemble. Mélodrame à l'état pur, inspiré d'une histoire véridique, c'est un film original, parfois bouleversant, qui jette un regard sans concession sur l'Angleterre victorienne. Ce fut paradoxalement la révélation, dans le rôle de John Merrick, du comédien John Hurt, méconnaissable sous le maquillage hallucinant créé par Christopher Tucker.