En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Cadavres exquis

Cadaveri eccellenti

Drame politique de Francesco Rosi, avec Lino Ventura (inspecteur Rogas), Charles Vanel (procureur Varga), Max von Sydow (président Riches), Fernando Rey (ministre de la Sûreté), Tino Carraro, Marcel Bozzuffi, Paolo Bonacelli, Alain Cuny, Maria Carta, Tina Aumont, Renato Salvatori.

  • Scénario : Francesco Rosi, Tonino Guerra, Lino Januzzi, d'après le roman de Leonardo Sciascia Il contesto
  • Photographie : Pasqualino De Santis
  • Décor : Andrea Crisanti
  • Musique : Piero Piccioni
  • Montage : Ruggero Mastroianni
  • Pays : Italie et France
  • Date de sortie : 1975
  • Son : couleurs
  • Durée : 2 h

Résumé

À partir d'une vengeance peut-être imaginaire, une série de meurtres est commise, qui met en péril le fonctionnement de la justice et de l'administration, et ouvre la porte à un danger de dictature. Le film est censé se dérouler dans un pays imaginaire, mais l'évocation du terrorisme en Italie est évidente. À qui profite la « déstabilisation », qui manipule qui ? Un policier intègre paiera de sa vie son désir de vérité.

Commentaire

Le roman était un exercice intellectuel à tendance politique plutôt nihiliste. Le film en conserve l'aspect de récit-gigogne ou de charade, son titre étant à la fois une allusion au jeu surréaliste bien connu des « papiers pliés » et aux « cadavres d'excellences », c'est-à-dire de ministres. La mise en scène tisse un labyrinthe où le principe même d'identité est mis en cause, jusqu'à une conclusion délibérément ouverte, que son aspect fantastique sauve seule du pessimisme.