En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

À mort l'arbitre !

Comédie dramatique de Jean-Pierre Mocky, avec Michel Serrault (Rico), Eddy Mitchell (Maurice), Carole Laure (Martine), Laurent Malet (Teddy), Claude Brosset (Albert), Jean-Pierre Mocky (Granavsky).

  • Scénario : Jacques Dreux, Jean-Pierre Mocky, d'après le roman d'Alfred Draper
  • Photographie : Edmond Richard
  • Décor : René Loubet, Marielle Robinson, Gérard Moiteaux
  • Musique : Alain Chamfort
  • Montage : Catherine Renault
  • Pays : France
  • Date de sortie : 1984
  • Son : couleurs
  • Durée : 1 h 22

Résumé

Maurice Bruno a commis la plus grande erreur de sa vie : il a sifflé un penalty qui coûte la victoire à l'équipe locale. À la suite de leur meneur Rico, les supporters pourchassent l'arbitre et Martine, sa malheureuse compagne, à travers la ville. Après avoir mis à sac une station de télévision et un centre commercial, la horde s'acharne sur le couple jusqu'à leur affrontement au cœur d'une grande cité. Maurice et Martine croient se sauver par une galerie souterraine, mais ils périront malgré l'arrivée de la police.

Commentaire

La charge est au vitriol et le grand talent de Michel Serrault emporte d'emblée la décision : l'homme au sifflet, c'est lui et ses sentences sont exécutoires. Mocky est un des rares à se colleter aussi directement avec ce que les hypocrites appellent « la réalité sociale » et que Robert Antelme nommait, après les camps et avant le Heysel, l'espèce humaine.