En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

complexe d'Œdipe

Ingres, Œdipe explique l'énigme du Sphinx
Ingres, Œdipe explique l'énigme du Sphinx

Ensemble des données relatives au désir de l'enfant à l'endroit de chacun de ses parents.

Le complexe d'Œdipe désigne la dynamique psychique de la petite fille ou du petit garçon, de 3 à 5 ans environ. Décrit pour la première fois par Sigmund Freud au xixe s., il intervient à l'âge où l'enfant s'intéresse à ses organes génitaux, demande à ce qu'on respecte sa pudeur, et s'interroge sur tout ce qui concerne le corps, la différence des sexes ou la procréation. La plupart des psychanalystes estiment que le fait de surmonter le complexe d'Œdipe constitue une étape majeure dans la constitution de la personnalité (→ psychanalyse).

1. Le mythe d'Œdipe

La légende d'Œdipe est issue de l'Antiquité grecque. Elle rapporte l'histoire d'Œdipe, abandonné à sa naissance par ses parents. Une fois adulte, lors d'une querelle, il tue un homme dont il ignore qu'il est son père, puis épouse la femme de cet homme, c'est-à-dire sa propre mère. Lorsque, plus tard, il comprend ce qui s'est passé, Œdipe ne supporte pas ce qu'il a fait et se crève les yeux. Pour Freud, ce mythe marquant l'interdit de l'inceste illustre aussi les désirs inconscients du petit enfant, au moment où il découvre les sentiments amoureux entre ses deux parents. Le complexe d'Œdipe est l'étape psychique permettant, entre autres, d'apprendre, et d'accepter, que l'on ne peut épouser ni son père ni sa mère.

2. La théorie psychanalytique

Le complexe d'Œdipe se définit comme « l'ensemble des désirs amoureux et hostiles que l'enfant éprouve à l'égard de ses parents » (Sigmund Freud, Introduction à la psychanalyse). Le petit garçon recherche les caresses de sa mère et aime lui donner des preuves de sa force, tandis que son père lui apparaît comme un rival, qu'il admire mais voudrait évincer. La petite fille, elle, recherche aussi la tendresse maternelle, mais s'oppose facilement à sa mère, et se tourne alors vers son père avec des comportements enjôleurs et possessifs.

Pour résoudre ce conflit intérieur, et surmonter ses sentiments ambivalents, l'enfant s'efforcera de ressembler au parent du même sexe. Il peut ainsi espérer séduire le parent du sexe opposé tout en recevant l'approbation de l'autre. Ce ne sont là toutefois que les principaux aspects du complexe d'Œdipe. Au-delà de ses effets plus ou moins marqués sur le comportement enfantin, ce dernier décrit tout un cheminement intérieur, par lequel l'enfant devient plus autonome et constitue son identité en tant que fille ou garçon (→ identité sexuelle). Passé cette étape, le tout-petit connaîtra ses premières amours enfantines, dirigées vers ceux de son âge.