En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

éthologie

Konrad Lorenz
Konrad Lorenz

Étude du comportement des espèces animales.

L'éthologie se propose d'expliquer globalement le fonctionnement des organismes vivants, en relation avec leur environnement. Elle prend en compte l'évolution de l'individu et de l'espèce au cours de leur vie. La querelle de l'inné et de l'acquis a été à l'origine de nombreux travaux sur l'ontogenèse des comportements. Dans le même ordre d'idées, des études phylogénétiques ont permis d'aborder le problème de l'évolution sous un angle nouveau. Enfin, l'étude génétique des comportements a pu préciser certaines composantes des comportements, transmises génétiquement, et dont l'apparition dépend des conditions de maturation et de l'expérience propre de l'individu. Longtemps restreinte aux espèces animales, l'éthologie s'oriente depuis 1970 vers l'analyse directe des comportements humains.

L'école dite objectiviste, représentée notamment par K. Lorenz et N. Tinbergen, a donné une importance prépondérante à la notion de mécanisme inné de déclenchement ainsi qu'à une théorie hiérarchique de l'instinct. Les études éthologiques supposent l'observation du sujet dans son milieu naturel. Cependant, dans certaines conditions, l'élevage en laboratoire d'une espèce permet de contrôler et de faire varier les conditions du milieu ou d'isoler un individu de son environnement social.

La méthode des leurres, qui consiste à présenter à un animal un objet qui a les caractéristiques du stimulus déclencheur d'un comportement instinctuel, a permis de dégager quelles étaient les configurations perceptives privilégiées susceptibles de déclencher ce comportement. Les données comportementales recueillies sont résumées dans l'éthogramme.