En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

équilibre

Oreille interne, système vestibulaire
Oreille interne, système vestibulaire

État de quelqu'un, d'un animal qui maîtrise sa position et ses mouvements, qui ne tombe pas.

PHYSIOLOGIE

Tous les animaux mobiles ont besoin de repérer leur position par rapport à la pesanteur et recourent pour cela à divers organes sensoriels barosensibles : statocystes, antennes, haltères des insectes diptères, bulles d'air emportées lors des plongées (insectes), sans oublier les yeux. Les informations spatiales ainsi recueillies sont traitées par les centres nerveux et déterminent des réflexes d'équilibration. Chez les plantes terrestres dressées, l'orientation spatiale, qui contribue à éviter le fléchissement vers le sol, est assurée par le géotropisme.

ANATOMIE HUMAINE ET MÉDECINE

Chez l'homme, le contrôle de la position du corps est assuré par trois systèmes sensoriels : les systèmes visuel, proprioceptif et vestibulaire.

Le système proprioceptif comporte des récepteurs, groupes microscopiques de cellules spécialisées, situés dans les muscles et dans les ligaments articulaires, renseignant sur l'état de tension des muscles et sur la position des articulations.

Le système vestibulaire comprend la partie postérieure de l'oreille interne, située dans une cavité du tissu osseux du crâne et formée d'une zone renflée, le vestibule, sur laquelle s'ouvrent trois canaux en forme de demi-cercle, les canaux semi-circulaires. Le vestibule renseigne sur la position de la tête dans l'espace et sur l'accélération linéaire qu'elle subit (dans une voiture au démarrage, dans un ascenseur) ; les canaux semi-circulaires renseignent sur les accélérations angulaires de la tête (rotation, flexion, inclinaison sur le côté).

Ces trois systèmes envoient leurs informations à des centres nerveux situés dans l'encéphale, le tronc cérébral et surtout le cervelet, qui les analysent et, en réponse, élaborent des ordres. Le système qui effectue la réponse est constitué par les muscles, qui imposent à chaque région du corps la position exacte qui convient.

Les examens et les pathologies ayant un rapport avec l'équilibre sont extrêmement nombreux. Cependant, le simple examen clinique permet d'orienter le diagnostic. Ainsi, un vertige, sensation erronée de déplacement de l'espace ou du corps, est le symptôme d'une affection du vestibule, telle qu'une infection ou une tumeur ; une diminution de la force musculaire ou une disparition de la sensibilité cutanée, lorsqu'elles sont associées à un trouble de l'équilibre, signalent une affection du système nerveux : tumeur, dégénérescence, etc.