En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

écosystème

[dossier]

Environnement, Conférence de Rio, 1992
Environnement, Conférence de Rio, 1992

Résumé du dossier

On appelle écosystème un ensemble d’êtres vivants (biocénose) et d’éléments non vivants aux interactions nombreuses d’un milieu naturel (biotope). L’ensemble des écosystèmes terrestres constitue la biosphère. Chaque milieu correspondant à un écosystème met en relation une communauté d’espèces vivantes et des conditions physiques particulières. On distingue ainsi deux grandes composantes : les végétaux et les animaux d’une part, les minéraux, l’air, l’eau et les traces d’aménagements humains. Dans les écosystèmes, les êtres vivants établissent entre eux des relations alimentaires, appelées « chaînes alimentaires » et organisées en réseaux. Par la reproduction, animaux et végétaux peuplent les milieux. Chez les végétaux, graines et spores permettent la conquête de nouveaux milieux, dont l’envahissement se fait par des stolons, des rhizomes ou des bulbes. Chez les animaux le peuplement des nouveaux milieux se fait par les déplacements des adultes ou des larves. Les écosystèmes sont menacés par l’action parfois dévastatrice de l’homme sur son environnement (introduction d’espèces exogènes, prélèvements excessifs [pratique à outrance de la chasse, surpêche], dégradation des biotopes [pollution, réchauffement climatique]). La disparition ou la dégradation d’un élément propre à un écosystème, qui constitue un des maillons de sa chaîne alimentaire, conduit à un déséquilibre écologique et à terme à l'élimination de l’ensemble de la biocénose. La biodiversité s’en trouve ensuite menacée et les animaux et végétaux, qui fournissent à l’homme des aliments, des matières premières, des médicaments risquent de disparaître, ce qui peut le mettre lui-même en péril.