En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

écorce

(bas latin scortea, manteau de peau, de scortum, peau)

Structure d'un tronc d'arbre
Structure d'un tronc d'arbre

Ensemble de couches cellulaires de l'axe des végétaux vasculaires, entourant le cylindre central, séparé de celui-ci par un endoderme et recouvert extérieurement par un épiderme.

BOTANIQUE

Dans les tiges des végétaux vasculaires (contenant des vaisseaux conducteurs de sève), l'écorce est un ensemble de couches cellulaires que recouvre un épiderme, couche de cellules formant une surface imperméable. L'écorce ne contient pas de vaisseaux conducteurs. Chez les végétaux ligneux (riches en bois) vivaces, arbres en particulier, l'épiderme disparaît et l'écorce forme la couche protectrice.

La croissance en épaisseur de l'écorce des plantes ligneuses du groupe des dicotylédones s'effectue à partir d'une assise génératrice qui fournit un tissu protecteur, le liège, ou suber. Sous cette écorce se trouve un tissu conducteur, le liber, qui adhère souvent à sa face interne. Le tout se décolle facilement du bois et toute une faune d'insectes vit dans l'espace entre le bois et l'écorce.

CUIRS ET PEAUX

Pour le tannage des peaux, les écorces de chêne, d'épicéa, de mimosa et de bouleau sont utilisées en Europe, l'écorce d'hemlock aux États-Unis. L'écorce d'Eucalyptus occidentalis renferme plus de 40 % de tanin mais n'est pas utilisée en dehors de son pays d'origine, l'Australie.