En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

économétrie

Méthode d'analyse des données qui, par l'utilisation de la statistique et de la mathématique, recherche des corrélations permettant l'étude et la prévision des phénomènes économiques.

L'économétrie est une branche de l'économie qui a pour objet de donner un contenu empirique et quantifié aux relations économiques. C'est le Norvégien Ragnar Frisch, prix Nobel, qui a forgé ce terme et délimité son champ de recherches dans le manifeste publié pour la naissance de la Société d'économétrie, en 1931.

L'économétrie comme science de la mesure

En mettant l'accent sur les problèmes quantitatifs de l'économie, l'économétrie vise à l'unification de la mesure et de la théorie économiques. En effet, une théorie sans mesure est essentiellement une branche de la logique et ne peut avoir qu'une pertinence limitée pour l'analyse des problèmes réels. La mesure sans théorie, dépourvue du cadre nécessaire à l'interprétation des données statistiques, ne peut donner une explication satisfaisante de la manière dont les forces économiques réagissent les unes sur les autres. R. Frisch était particulièrement conscient de l'importance de cette unification pour l'avenir de la science économique.

L'économétrie a suscité un engouement considérable à partir des années 1970. Ses possibilités et ses limites sont aujourd'hui bien reconnues, tant pour son rôle de contrôle du développement théorique que pour sa construction de modèles de prévision et d'aide à la décision.

La modélisation dans l'économétrie

L'une des fonctions les plus notables de l'économétrie aujourd'hui est, en effet, la construction de modèles. Un modèle est un ensemble de relations économiques et comptables destinées à décrire un ensemble économique donné, généralement à des fins de prévision et de politique économique. L'un des initiateurs des modèles a été le Néerlandais Jan Tinbergen, qui, dans les années 1930, cherchait à vérifier les théories des cycles. En France, le développement de la modélisation économique s'est fait en relation, dans un premier stade, avec la comptabilité nationale, puis, dans un second stade, avec les budgets économiques.