En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Électeur

Prince laïc ou ecclésiastique qui participait à l'élection de l'empereur dans le Saint Empire romain germanique. (On dit aussi prince électeur.)

HISTOIRE

La qualité d'Électeur du Saint Empire fut fixée au xiiie s. Auparavant, chaque prince d'Empire pouvait exercer son droit à l'élection du roi de Germanie, puis du « roi des Romains », le futur empereur germanique. Dès 1198, l'élection fut réservée à l'archevêque de Mayence, chargé d'officier pour le sacre, et aux archevêques de Trèves et de Cologne, ses assesseurs, ainsi qu'au comte palatin du Rhin. En 1257, leur furent adjoints trois princes laïcs : le duc de Saxe, le margrave de Brandebourg et le roi de Bohême. Le collège ainsi formé fut consacré par la Bulle d'or (1356), qui régla les prérogatives de ses sept membres et confirma leur autorité sur leurs territoires (électorats), qui furent déclarés indivisibles. En 1623, la dignité d'Électeur fut transmise au duc de Bavière, qui la conserva après que les traités de Westphalie (1648) eurent porté à huit le nombre des Électeurs. Un neuvième électorat fut créé en 1692 pour le duc de Hanovre.