En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

vigne

(latin vinea, de vinum, vin)

Vigne
Vigne

Arbrisseau grimpant (vitacée), dont une espèce cultivée produit le raisin.

VITICULTURE

La répartition géographique de la vigne, dont les variétés, ou cépages, appartiennent en quasi-totalité à une seule espèce botanique, Vitis vinifera, qu'elle soit naturelle ou due aux hommes, dépend principalement du climat. Parmi les cépages servant à élaborer des vins de très haute qualité et répandus dans différents pays, on peut citer le cabernet-sauvignon, la syrah, le pinot noir pour les vins rouges, le chardonnay et le riesling pour les vins blancs. Mais de nombreux autres donnent des vins de haut niveau dans des aires plus restreintes. Des variétés sont bien adaptées pour l'élaboration d'eaux-de-vie, comme l'ugni blanc pour le cognac. Il existe enfin des cépages spécifiques pour les raisins de table et les raisins secs.

Traditionnellement, les vignobles sont plantés à des densités variant de 4 500 à 10 000 souches par hectare. Au cours des dernières décennies, les machines à vendanger sont venues bouleverser les conditions de la récolte. La vigne est assaillie par de nombreux parasites, et quatre maladies cryptogamiques sont particulièrement graves (le mildiou, l'oïdium, la pourriture grise [botrytis], la flavescence dorée). Le greffage sur des espèces de vignes américaines a permis de contrer l'invasion, à partir de 1865, des vignobles européens par le phylloxéra. La vigne est une des plantes cultivées les moins exigeantes en éléments nutritifs. Toutefois le sol joue un rôle important dans la hiérarchie qualitative ou la spécificité organoleptique des vins. Un bon terroir doit permettre une pleine maturation des raisins mais aussi offrir la possibilité aux cépages d'exprimer des caractéristiques organoleptiques particulièrement agréables. Un terroir viticole se caractérise par des aptitudes spécifiques dues au climat local, à l'exposition, à la nature du sol et aux résultats de l'action de l'homme.