En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

trope

(latin tropus, du grec tropos, manière)

Dans la musique médiévale, composition obtenue par l'intercalation de paroles et de notes supplémentaires sur un fragment d'œuvre liturgique existante, sur une vocalise par exemple.

MUSIQUE

Ornement visant l'embellissement du chant liturgique, soit de façon mélodique (tropes mélogènes), soit au niveau du texte (tropes logogènes). Dans les tropes logogènes, on distingue les tropes du propre (tenant compte d'un cadre musical préalable) et les tropes de l'ordinaire (correspondant à des innovations). Du ixe au xie s. les tropes ont contribué à un allongement considérable des offices ; cultivés de plus en plus pour eux-mêmes, ils ont donné naissance non seulement à la chanson populaire et à la poésie en langue vulgaire des troubadours, mais aussi aux jeux littéraires et aux compositions polyphoniques. Les tropes ont été supprimés par le concile de Trente.