En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

transistor

(anglais transistor, de transfer resistor, résistance de transfert)

Dispositif à semi-conducteur, qui, comme un tube électronique, peut amplifier des courants électriques, engendrer des oscillations électriques et assumer les fonctions de modulation et de détection.

Le transistor, dont l'invention en 1948 valut à J. Bardeen, W. Brattain et W. Shockley le prix Nobel de physique (en 1956), est un dispositif semi-conducteur. Trois conducteurs lui sont connectés, un pour le courant d'entrée (émetteur), un pour le courant de sortie (collecteur) et un pour la commande (base). Si la base est à un potentiel positif, le courant passe entre l'émetteur et le collecteur, si elle est à un potentiel négatif ou nul le courant ne passe pas, le transistor est bloqué. De faibles variations de courant entre l'émetteur et la base entraînent de fortes variations du courant entre l'émetteur et le collecteur, ce qui explique le pouvoir amplificateur du transistor.

Les premiers transistors, à pointes, étaient constitués d'un cristal de germanium sur lequel étaient appuyées deux pointes métalliques. À ce modèle primitif, manquant de stabilité et d'une puissance très faible, ont succédé le transistor à jonctions, puis le transistor à effet de champ.

Les transistors utilisent les propriétés semi-conductrices de certains matériaux, notamment lorsque l'on réalise des jonctions entre semi-conducteurs dopés dans des sens opposés (P et N). Miniaturisé, fiable et peu coûteux, le transistor a largement contribué à l'essor de l'électronique moderne. Des circuits semi-conducteurs convenablement combinés forment les circuits logiques à la base des ordinateurs, des microprocesseurs et des mémoires. Ces circuits sont gravés dans le silicium par des procédés inspirés du développement photographique. Le motif de base du dessin des circuits est aujourd'hui de 0,18 micromètre et un processeur de quelques millimètres carrés compte à présent une dizaine de millions de transistors.