En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

tortue

(ancien provençal tartuga, du bas latin tartaruca, bête du Tartare, avec l'influence de tordre)

Cistude
Cistude

Reptile de forme ovale, entouré d'une double carapace osseuse et écailleuse, dont sortent une tête munie d'un bec corné, deux paires de courtes pattes et de nageoires, une très courte queue.

En fonction de leur mode de vie, on peut répartir les 250 espèces de tortues actuelles en tortues marines, tortues d'eau douce et tortues terrestres. Typiquement, ces dernières ont un régime alimentaire herbivore, tandis que les tortues aquatiques sont carnivores ou omnivores.

Le système respiratoire des tortues est unique parmi ceux des vertébrés : prisonnière de la carapace, la cage thoracique reste immobile, la ventilation des poumons étant assurée par des mouvements du cou et des pattes antérieures.

La fécondation est toujours interne et le mode de reproduction ovipare : les femelles pondent à terre, dans des trous creusés à l'aide de leurs pattes postérieures. Le nombre d'œufs varie de 5 à 25 chez les tortues terrestres et d'eau douce, et de 100 à 200 chez les tortues marines.

Classification

Les tortues constituent, au sein de la classe des reptiles, l'ordre des chéloniens. La systématique les divise en deux groupes fondés sur la façon dont elles rétractent la tête sous leur carapace : les pleurodires, d'eau douce, plient leur long cou sur le côté, les cryptodires (4/5e des espèces actuelles), marines, d'eau douce ou terrestres, rentrent entièrement la tête sous leur carapace en pliant leur cou en « S ».

Les tortues de mer

Représentées par 7 espèces, telles que la tortue luth, la tortue à écaille, le caret et la tortue franche, les tortues marines sont d'excellentes nageuses qui passent toute leur vie en mer. Elles pondent cependant à terre, sur les plages, dans des trous assez éloignés de la ligne des marées. Immédiatement après leur éclosion, les petites tortues se précipitent à la mer. Parmi elles, les femelles reviendront, quelques années plus tard, pondre sur la même plage.

Voir également tortue luth [faune]

Les tortues d'eau douce

Ce sont généralement des tortues de petite taille (moins de 30 cm) à la carapace peu bombée. La tortue de Floride, carnassière à la naissance, puis omnivore, pour terminer végétarienne, est l'une des plus connues. Introduite en Europe, elle menace de supplanter la cistude, ou tortue boueuse, déjà victime de la destruction de son habitat naturel.

Les tortues molles (notamment les Trionyx) ont la carapace couverte d'un cuir épais. La tortue alligator capture des poissons leurrés par l'appendice en forme de ver qui s'agite au bout de sa langue.

La matamata d'Amérique du Sud est l'une des représentantes les plus connues des pleurodires, tortues primitives d'eau douce limitées à l'hémisphère Sud. Les écailles de sa carapace aplatie se soulèvent en pointes et en crêtes ; son long cou est garni d'excroissances charnues.

Les tortues terrestres

Elles sont protégées par une carapace épaisse, très bombée et résistante. Les tortues géantes des Galápagos (1,40 m de long ; jusqu'à 200 kg) sont les plus grandes du groupe. La tortue d'Hermann (jaune d'or et noire, 19 cm de long au maximum), du sud de l'Europe, est de plus en plus rare. La tortue grecque vit autour de la Méditerranée ; elle peut dépasser l'âge de 120 ans.

Voir également tortue géante [faune]