En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

tolérance

Intervalle défini par rapport à une dimension théorique, à l'intérieur duquel doit se trouver la valeur mesurée pour que cette dernière puisse être considérée comme correcte.

TECHNIQUE

Mécanique

L'assemblage de deux pièces de même cote nominale constitue un ajustement. Suivant la position respective des tolérances de ces cotes, l'ajustement peut être avec jeu, avec serrage, ou incertain, c'est-à-dire pouvant comporter tantôt un jeu, tantôt un serrage.

Les tolérances de fabrication

Les tolérances de fabrication dépendent du matériau et de son emploi. Pour les matériaux non rigides (bois ou plastiques), elles sont faibles, généralement de l'ordre de quelques minutes. Pour les métaux, elles varient selon l'utilisation. Les normes internationales prévoient 16 catégories de tolérances qui correspondent à des jeux (ou serrages) plus ou moins importants selon qu'il s'agit d'assemblage libre, tournant, glissant, serré ou pressé. Les jeux peuvent s'exprimer soit par la cote désirée (en mm) assortie d'une indication de l'écart maximal et minimal (en µ), ce qui signifie que les pièces dont les tensions seront comprises entre 159 011 et 158 087 seront conservées au moyen de normes internationales fixant les écarts acceptables des cotes des deux composants d'un assemblage.