En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

tache

(latin populaire *tacca, du gotique taikko, du germanique *taikns, signe)

Structure temporaire sombre, évolutive, de forme approximativement circulaire et de diamètre variable, sur la photosphère du Soleil.

ASTRONOMIE

Les taches solaires, hormis les plus petites, appelées pores, comportent deux régions distinctes : une zone centrale, très sombre, l'ombre, et une zone périphérique plus claire, d'aspect filamenteux, la pénombre. L'ombre forme en réalité une dépression dans la photosphère ; dans ses parties les plus sombres, la température est inférieure de plus de 2 000 degrés à celle de la photosphère environnante, en raison de l'absence de mouvements de convection qui l'alimenteraient en gaz chaud. La pénombre qui l'entoure est constituée de filaments radiaux quasi horizontaux, où le gaz s'écoule vers l'extérieur. Le champ magnétique y est moins intense et plus horizontal que dans l'ombre.

Une tache représente une étendue de la surface solaire dominée sur un diamètre d'au moins 7 000 km par un champ magnétique émergeant de l'intérieur sous forme de très nombreux tubes de flux verticaux. Les lignes du champ magnétique d'une tache solaire sont toujours refermées soit sur les concentrations magnétiques avoisinantes des facules, soit, plus souvent, sur d'autres taches. L'ensemble, appelé groupe de taches, forme un centre actif ou même une région active. La durée de vie d'une tache est, en moyenne, de quelques semaines. À mesure qu'elle évolue, elle se fragmente en montrant souvent des ponts brillants de matière dans l'ombre, puis disparaît. Le nombre de taches simultanément présentes sur le disque solaire, y compris les pores, est une mesure classique du niveau d'activité solaire. Il obéit à un cycle de 11 ans et à un cycle de 22 ans, liés au magnétisme du Soleil.