En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

superfluidité

Propriété de l'hélium II de s'écouler sans viscosité apparente dans des canaux capillaires ou au travers de fissures.

La superfluidité, observable sur l'isotope 4 de l'hélium (4He) en dessous de 2,17 K et sur l'isotope 3 (3He) en dessous de 2 mK, est la manifestation de phénomènes quantiques que l'on retrouve en supraconductivité. L'agitation quantique, particulièrement importante du fait de la faible masse des atomes d'hélium, est responsable d'un abaissement considérable de la viscosité du fluide, qui est capable de s'écouler sans frottement dans des structures capillaires qu'un liquide ordinaire obstruerait, et de former un film grimpant le long des parois des récipients (« effet fontaine »). Les atomes de 4He sont des bosons qui, à basse température, ont un comportement collectif cohérent et se déplacent sans frottement. Les atomes de 3He, quant à eux, sont des fermions, mais ils s'associent deux à deux, donnant des bosons. Ils ont donc aussi un comportement superfluide.