En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

station orbitale ou station spatiale

Amarrage spatial
Amarrage spatial

Véhicule spatial non récupérable, lancé inhabité, mais conçu pour servir en orbite d'habitat et de lieu de travail pour des équipages effectuant les voyages aller et retour entre la Terre et la station.

ASTRONAUTIQUE

Les stations orbitales sont conçues pour être habitées pendant des périodes prolongées, et disposent d'importants équipements scientifiques et techniques pluridisciplinaires. Elles comprennent des pièces d'amarrage pour les vaisseaux de transport et de ravitaillement, des sas pour le transfert des équipages et des équipements, des zones d'habitation et des zones de travail. Une station orbitale peut être lancée en une seule fois, ou bien être constituée de modules satellisés séparément et assemblés sur orbite. Les premières stations orbitales ont été les Saliout soviétiques et le Skylab américain.

La station russe Mir, dont l'élément central a été mis en orbite en 1986, a été exploitée jusque dans le courant de l'année 2000, puis mise en sommeil en attendant sa retombée dans l'atmosphère le 23 mars 2001.

Les États-Unis ont entrepris, en coopération avec la Russie, le Canada, le Japon, le Brésil et onze États membres de l'Agence spatiale européenne (au premier rang desquels l'Allemagne, la France et l'Italie), la réalisation d'une station permanente formée de modules satellisés séparément puis assemblées sur orbite. L'assemblage de ses deux premiers éléments, le module cargo russe Zarya (aube) et le nœud de connexion américain Unity, a eu lieu le 7 décembre 1998. Avec la jonction, le 26 juillet 2000, du module russe Zvezda (étoile), la Station spatiale internationale (ISS) est devenue habitable. Elle a accueilli son premier équipage le 2 novembre 2000. Une nouvelle étape a été franchie le10 février 2001, avec l'adjonction du module américain de recherche Destiny, qui fait de la Station le plus grand complexe orbital jamais assemblé dans l'espace, avec 51 m de long, 72 m de large et 27 m de haut pour une masse de 112 t et un espace habitable de 414 m3.

Interrompue en 2003 par suite de l'accident de l'orbiteur « Columbia » de la navette spatiale américaine, sa construction a repris en 2006 et doit se poursuivre jusqu'en 2010 (avec, notamment, l'adjonction d'un module européen et d'un module japonais) ; elle formera alors un complexe orbital de 108 m de longueur et 74 m de largeur, pesant 415 t, offrant un volume habitable de 1 200 m3 (quatre fois celui de Mir) et satellisé à 400 km d'altitude environ. Son exploitation est prévue jusqu'en 2016.