En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

squalène

Lipide abondant dans le foie de requin, utilisé en médecine comme adjuvant de vaccins, comme complément alimentaire ou entrant dans la composition de produits cosmétiques.

Le squalène est un lipide naturel de la classe des triterpènes, abondant dans le foie de requin mais également présent chez les animaux supérieurs et chez l’homme (foie, sébum), dans les graines de céréales, l’huile d’olive et l’amarante. Il participe chez l’homme à la synthèse du cholestérol, des hormones stéroïdes et de la vitamine D.

Le squalène est utilisé par l’industrie comme adjuvant de vaccins, notamment contre la grippe, comme complément alimentaire sous forme de capsules ou d’huile, et en cosmétique comme agent pénétrant dans les crèmes hydratantes. Le squalène industriel provient essentiellement du foie de requin (d’où son nom), ce qui est une des causes de la surpêche de cette espèce, mais l’extraction à partir de graines végétales se développe.

Le rôle du squalène a été évoqué comme l’une des origines possibles du syndrome des vétérans américains de la guerre du Golfe (ensemble de troubles, fatigue, perte d'appétit, etc.), très souvent porteurs d’anticorps anti-squalènes. Mais les études récentes ont démontré que les vaccins utilisés par les autorités américaines ne contenaient pas de squalène, une pratique qui n’a commencé qu’en 1997. Selon l’OMS, sur 22 millions de doses de vaccin antigrippal contenant du squalène analysées lors d'une étude, aucune n’a induit ou aggravé l’apparition de troubles spécifiques. La polémique reste cependant ouverte par les opposants à cet adjuvant.