En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

silure

(latin silurus, du grec silouros)

Silure
Silure

Poisson cypriniforme, surtout des eaux douces, portant autour de la bouche des barbillons et possédant souvent des glandes venimeuses reliées à des épines pectorales ou dorsales.

Les siluridés sont l'un des 23 ordres de poissons qui constituent le super-ordre des téléostéens. On rencontre en France, outre le glane (Rhin et Doubs), le poisson-chat commun, introduit en France en 1871. Son habitat naturel est l'Amérique du Nord. Son nom scientifique est Amiurus nebulosus. C'est un redoutable prédateur pour les alevins.

Les silures ou poissons-chats sont intéressants de plusieurs manières. Les clarias et les harmouths des fleuves et lagunes du continent africain possèdent, à l'intérieur de leurs cavités branchiales, des organes ramifiés qui leur permettent de respirer l'air ambiant. On peut ainsi les voir sortir de l'eau pendant la nuit, et ramper sur le sol à la recherche de nourriture. Une espèce du Soudan passe même toute la saison sèche dans des terriers qu'elle quitte le soir, « à la fraîche ». Les mœurs du silure européen (d'origine américaine) valent aussi d'être étudiées. À l'époque de la reproduction, les parents aménagent un nid creusé dans la vase. Ils gardent ainsi les œufs et les jeunes pendant quelques jours, comme le font les oiseaux. Le plus étonnant est peut-être l'incubation buccale des arius et des felichthys. Ces silures pondent, en petit nombre, des œufs qui atteignent parfois la taille d'une cerise, ce qui est très exceptionnel chez les poissons. Un des parents attrape ces œufs et les conserve dans sa bouche jusqu'au moment de l'éclosion, à la suite de laquelle, si besoin est, les petits trouvent encore asile dans la bouche parentale. La cavité buccale d'un felichthys atteint, il est vrai, quelque 70 cm de longueur et a une contenance d'un demi-litre environ, de quoi enfourner jusqu'à 60 œufs qui seront conservés ainsi deux mois, le porteur (généralement le père) s'abstenant de manger pendant tout ce temps. Le plus grand des siluridés, Silurus glanis, peut atteindre 3 mètres et peser jusqu'à 200 kilos.

D'autres silures, de beaucoup plus petite taille, tel le silure de verre, sont élevés comme poissons d'aquarium.