En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

seiche

(latin sepia, du grec sêpia)

Seiche
Seiche

Mollusque céphalopode, à coquille interne lacuneuse (os), fréquent sur les côtes d'Europe.

Les seiches ont un corps ovale, entièrement bordé par une nageoire. La tête porte huit bras courts garnis de ventouses et deux grands tentacules servant à capturer les proies. La bouche a des mâchoires cornées (« bec de perroquet »). Les yeux et le cerveau sont très perfectionnés. Un grand os interne, calcaire et lacuneux, joue le rôle de flotteur. Les brusques variations de couleur de la seiche désorientent ses prédateurs. En cas de danger, elle fuit par « réaction », expulsant de l'eau mêlée d'une sécrétion noire (sépia) qui masque sa fuite.

La seiche vit en Méditerranée et dans l'Atlantique oriental et effectue des migrations saisonnières. Au printemps, les seiches fréquentent les prairies immergées, elles s'y accouplent et y pondent des œufs entourés d'une enveloppe membraneuse noire.

Parmi les «épaves» que rejette la mer sur les plages, il est fréquent de trouver un «os» de seiche – en fait la coquille interne de ce céphalopode – ou des grappes de «raisins de mer», qui ne sont autres que des œufs de seiche, entourés d'une coque noire. Quand l'animal lui-même s'échoue – ce qui est rare –, il est intéressant d'observer ses bras et ses tentacules, ses gros yeux ou d'autres organes plus curieux, notamment la poche du noir, qui sécrète l'encre, et l'entonnoir par lequel l'eau est chassée au cours de la nage.