En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

russe

Langue slave, du groupe oriental, écrite en alphabet cyrillique, parlée principalement en Russie. (Le russe a été de 1923 à 1991 la langue officielle de l'U.R.S.S. Aujourd'hui, il possède le statut de langue officielle en Russie mais aussi en Biélorussie [avec le biélorusse], au Kazakhstan [avec le kazakh] et en Moldavie [avec le moldave].)

Le russe constitue, avec le biélorusse et l'ukrainien, le groupe des langues slaves de l'Est. Dès le ixe s., le vieux russe se différencie du vieux slave, ou bulgaro-macédonien, première langue écrite en alphabet cyrillique (créé en 863). Dans un premier temps, seuls des textes religieux de la tradition gréco-byzantine sont traduits en slavon mêlé de russe. Parallèlement se développe autour de Kiev et de Novgorod une riche littérature populaire, les bylines, ou chansons de geste. Quand la Moscovie devient prédominante, au xve s., des œuvres littéraires sont composées dans une langue qui se libère peu à peu du slavon et s'enrichit d'éléments spécifiquement russes. Au xiiie s. s'établit le dualisme entre le slavon, réservé à l'écriture littéraire ou religieuse, et le russe, laissé à l'expression courante. L'européanisation de la Russie entreprise par Pierre le Grand entraîne une importante évolution qui aboutit à la création du russe moderne dans la seconde moitié du xviiie s. La langue s'affine par le biais des traductions et le russe vivant acquiert droit de cité dans la langue écrite. Des dictionnaires bilingues sont publiés, la langue est normalisée et Lomonossov, dans sa Grammaire (1755), réalise un compromis entre le slavon et le russe courant. Karamzine puis Pouchkine créent une langue littéraire souple et riche qui ne se modifiera guère pendant un siècle.

Avec la révolution de 1917, l'alphabet est simplifié ; d'innombrables néologismes sont formés par la juxtaposition d'abréviations (ainsi narkom pour narodnyï komissar, commissaire du peuple). Enfin, ces dernières années, l'influence de l'anglais et du français est manifeste.

Le russe est une langue à accent tonique variable possédant une fonction distinctive. Il possède 33 consonnes et 5 voyelles. La déclinaison comprend 6 cas (nominatif, accusatif, génitif, datif, instrumental et locatif). Le système verbal pallie l'insuffisance des temps du passé par l'opposition d'aspect entre l'imperfectif et le perfectif.