En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

roussette

Genre (Pteropus) de chauves-souris au pelage roux, frugivores ou nectarivores, vivant dans les forêts des régions tropicales et subtropicales de l'Ancien Monde. (Sous-ordre des Mégachiroptères, famille des Ptéropidés). Synonyme : renard volant.

Les roussettes, dont on connaît plus d'une centaine d'espèces, sont des chauves-souris de mœurs crépusculaires ou nocturnes, vivant en colonies, souvent très nombreuses ; surtout actives la nuit, elles n'hésitent pas à pour autant voler de jour. Frugivores, elles se nourrissent de fruits mûrs mais aussi de pollen et de nectar. Elles ont un museau allongé, ressemblant à celui d'un renard, de grands yeux parfaitement adaptés à la vision nocturne, des oreilles mobiles, une ouïe fine et un odorat très développé ; les roussettes sont les seuls Mégachiroptères capables de se diriger en émettant des ultrasons.

Leur queue est rudimentaire ou absente, leur pelage épais, de couleur rousse, est plus long sur les épaules, formant une sorte de crinière ; les deux premiers doigts de leurs mains sont armés de fortes griffes. Certaines espèces frugivores, au vol lourd et lent, atteignent une très grande taille, tandis que les espèces nectarivores sont au contraire de petite taille, et leur vol léger et papillonnant leur permet de faire surplace devant les fleurs dont elles lèchent le nectar grâce à leur langue démesurément longue. Certaines espèces sont migratrices.

La roussette géante

Distribuée dans les forêts tropicales d'Asie du Sud-Est, la roussette géante (Pteropus giganteus) peut dépasser 1,50 m d'envergure. C'est l'une des plus grandes chauves-souris (environ 800 g).Elle vit en colonies nombreuses ; les roussettes passent les journées suspendues la tête en bas au plus hautes branches des arbres, et s'envolent par centaines dès la tombée du jour pour rechercher leur nourriture ; elles se regroupent alors en troupes de plus en plus nombreuses à mesure que la nuit tombe, et finissent par former des rassemblements de plusieurs centaines d'individus qui rejoignent ensemble la zone de nourrissage, souvent à plusieurs dizaines de kilomètres de distance. Dans les plantations, où elles peuvent occasionner des dégâts considérables, elles sont redoutées comme un véritable fléau.

Elles ont peu de prédateurs naturels. Leur pire ennemi est l'homme qui, par la déforestation, détruit leur habitat et limite ainsi leur distribution.

Les roussettes géantes ont une portée par an. Selon les régions, l'accouplement a lieu normalement vers février et mars. La mise bas se produit entre 140 et 150 jours plus tard. À la naissance, le jeune s'accroche à sa mère et celle-ci l'amène partout. La longévité peut atteindre 30 ans.