En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

recensement

Opération administrative qui consiste à faire le dénombrement de la population d'un État, d'une ville, etc.

Le dénombrement de la population est une pratique qui remonte à l'Antiquité. En France, elle ne s'est véritablement mise en place qu'à partir de 1801, à l'instigation de Napoléon Bonaparte. Réalisé par les mairies avant la Seconde Guerre mondiale, le recensement est organisé depuis lors par l'Institut national de la statistique et des études économiques (I.N.S.E.E.). Les agents recenseurs déposent dans chaque logement une « feuille de logement », sur laquelle seront décrites les caractéristiques de l'habitation, et un « bulletin individuel », sur lequel seront portés les renseignements sur l'état civil des occupants.

Les doubles comptes

Depuis 1962, une partie de la population est comptée deux fois (ce sont les « doubles comptes », tels qu'ils figurent à chaque article relatif à une commune de France) : une fois au titre de la population de la commune dans laquelle les personnes résident et une fois au titre de la population comptée à part d'une autre commune, à laquelle est rattaché l'établissement ou la collectivité où se trouvent ces mêmes personnes au moment du recensement. Sont concernés les élèves internes, les étudiants logés en cité universitaire ou en foyer, les militaires, les membres d'une congrégation religieuse, les travailleurs vivant en foyer, les pensionnaires d'une maison de retraite ou d'un hospice, les personnes hospitalisées pendant plus de trois mois, les détenus, les personnes recueillies dans un centre d'hébergement ou un centre d'accueil, les personnes sans domicile fixe. Ce système a un sens à l'échelle de la commune, puisqu'il prend en compte l'ensemble des personnes pour lesquelles celle-ci assume certaines charges, influant donc sur son budget. Le nombre d'habitants des départements et des Régions résulte de l'addition des populations sans doubles comptes des communes qui les composent.

L'obligation de recenser

Le recensement permet de connaître l'état d'une population à un moment donné. Les renseignements qu'il livre sont indispensables pour apprécier les comportements démographiques d'un pays et mesurer certaines caractéristiques : pyramide des âges, catégories socioprofessionnelles, conditions de logement et de transport, etc.

Recenser, c'est donc prévoir, afin de déterminer les besoins à court terme de la population : emploi, formation, enseignement, santé, équipements collectifs, moyens de transport, infrastructures routières et ferroviaires.

Le but est de recueillir des statistiques, que seul l'I.N.S.E.E. est habilité à exploiter et à diffuser. Celui-ci veille aussi au respect des procédures approuvées par la Commission nationale de l'informatique et des libertés.

La fréquence des recensements

Depuis 2004, le recensement de la population résidant en France est annuel. Une nouvelle méthode de recensement a remplacé le comptage organisé, en principe, tous les huit à neuf ans. Le recensement général de la population de 1999 a donc été le dernier de ce type.

Tous les habitants ne sont pas concernés la même année. Les communes de moins de 10 000 habitants réalisent une enquête de recensement exhaustive tous les cinq ans – à raison d'un cinquième des communes chaque année. Les communes de 10 000 habitants ou plus réalisent, tous les ans, une enquête par sondage auprès d'un échantillon de leur population.

Ainsi, chaque année, environ 14 % des personnes vivant en France sont recensées.