En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

ragtime

(américain ragtime, temps déchiqueté)

Scott Joplin
Scott Joplin

Style pianistique et orchestral, né dans le Midwest et le sud des États-Unis à la fin du xixe s., caractérisé par une mélodie fortement syncopée qui mêle des éléments du folklore afro-américain et des airs de danse d'origine européenne, et par des compositions à 3 ou 4 thèmes de 16 mesures et des interludes de 2 ou 4 mesures.

Joué exclusivement au piano à l'origine, par des musiciens noirs qui avaient appris la musique de tradition européenne, le ragtime, représenté notamment par Scott Joplin (Maple Leaf Rag, 1899 ; The Entertainer, 1902), se veut enjoué, à la différence du blues. Il évolua ensuite (Duke Ellington, Soda Fountain Rag, et Stravinsky, Ragtime, 1918), laissant une large place à l'improvisation. Ainsi se fit le passage au jazz et au style de « piano stride » (caractérisé par l'alternance à la main gauche d'une note basse sur les temps forts et d'un accord plaqué sur les temps faibles) ; celui-ci fut illustré par l'école de New York, avec surtout Eubie Blake, James P. Johnson et Fats Waller.