En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

seconde révolution d'Angleterre (1688-1689)

Révolution pacifique qui entraîna le départ de Jacques II Stuart et l'avènement de Guillaume III d'Orange. (On dit aussi Glorieuse Révolution.)

La cause en est la conversion au catholicisme du duc d'York, Jacques Stuart, puis son avènement au trône (1685) sous le nom de Jacques II. Celui-ci favorise les Églises dissidentes et les catholiques (Déclaration d'indulgence) et se rapproche de la papauté et de Louis XIV. La naissance du prince héritier Jacques Édouard (1688) permet l'établissement d'une dynastie catholique et éloigne l'accession au trône de la princesse Marie, fille de Jacques II, et de son époux Guillaume III d'Orange. À l'appel de quelques notables, ce dernier débarque à Torbay (novembre 1688). Jacques II s'enfuit en France (décembre). En accord avec le Parlement, Guillaume convoque une convention qui se réunit (février 1689) et reconnaît conjointement comme nouveaux souverains Marie II et Guillaume III, après leur avoir fait signer la Déclaration des droits (février). Cette révolution aboutit à instaurer en Angleterre une véritable monarchie constitutionnelle.