En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

puritanisme

(anglais puritanism)

Parti, doctrine des puritains.

À l'origine, le puritanisme est un état d'esprit particulier à la Grande-Bretagne, fondé sur l'autorité suprême de l'Écriture, l'acceptation de la doctrine de la prédestination et l'horreur pour la vie du monde, incarnée dans les frivoles Stuarts.

Apparu vers 1564, influencé par Calvin, Zwingli et Bullinger, le puritanisme joue un grand rôle au cours du règne d'Élisabeth Ire. Persécutés par la Haute Commission ecclésiastique créée en 1583, les puritains émigrent en grand nombre vers la Hollande, puis vers les États-Unis. Certains proviennent de l'Église séparée de Leyde (Hollande), d'autres sont des aventuriers, les Pères pèlerins (Pilgrim Fathers) ; ils ont franchi l'Océan sur le Mayflower (1620). Un second voyage (1629) aboutira à la fondation de la colonie de la baie du Massachusetts, qui sera absorbée dans l'État du même nom en 1691. En Angleterre, les puritains gagnent à eux certains éléments des classes les plus influentes de la société anglaise ; ils critiquent les conceptions ultra-épiscopaliennes de Jacques Ier et jouent un rôle considérable dans la révolution d'Angleterre, combattant aux côtés du Parlement contre Charles Ier (→ Cromwell) ; ils seront écartés lors de la Restauration, en 1660.

Le puritanisme, en voyant dans l'enrichissement le signe de l'élection, a contribué à la formation de la bourgeoisie capitaliste en Angleterre et à l'essor des régimes parlementaires. Développant par ailleurs la part faite au rôle de l'individu dans la vie religieuse, il est à l'origine du piétisme allemand et du méthodisme anglais ; il subsiste encore aujourd'hui dans certains secteurs de la Low Church. (→ anglicanisme.)