En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

psychologie différentielle

Branche de la psychologie qui a pour objet de constater et de mesurer les différences entre individus et de rechercher leur origine.

PSYCHOLOGIE

La psychologie différentielle, née à la fin du xixe s. dans le laboratoire de W. Wundt de la mesure des différences entre individus dans les temps de réaction, a d'abord bénéficié des progrès de la psychométrie, qui a fourni des instruments d'évaluation (échelles, inventaires, grilles) permettant d'évaluer ces différences de façon fidèle, valide et sensible. Le constat des différences porte : 1° sur un ou plusieurs traits observés chez un même individu, permettant ainsi de définir des profils ; 2° sur plusieurs individus appartenant à un même groupe ; 3° sur plusieurs groupes définis à partir d'instruments psychométriques (anxieux et non anxieux, par exemple) ou à partir de critères autres : catégories nosographiques, sexes, classes sociales, etc. Dans une seconde étape, la psychologie différentielle décrit l'organisation des différences, constatées pour plusieurs traits soit à partir des corrélations entre ceux-ci, soit à partir de la structure factorielle qui résume ces corrélations. La psychologie différentielle s'est appliquée aux grandes fonctions qu'étudie la psychologie générale, mais son apport s'est manifesté également dans les autres secteurs de la psychologie. C'est toutefois le domaine cognitif en connexion avec le secteur de l'éducation qui a été un des champs d'observations les plus féconds. La création d'échelles ou de grilles de diagnostic psychiatrique ainsi que l'application des méthodes de l'analyse génétique aux troubles psychiatriques sont à l'origine de la psychopathologie différentielle.