En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

préhistoire

[dossier]

Stonehenge
Stonehenge

Résumé du dossier

La préhistoire désigne la période chronologique de la vie de l’humanité qui va de l’apparition de l’homme à l’invention de l’écriture. La première période, qui s’achève il y a 10 000 à 12 000 ans, est appelée le « paléolithique » et se caractérise par l’apparition et le développement de l’industrie de la pierre et par une économie de prédation et de cueillette. Le paléolithique inférieur débute par la culture des galets aménagés, dits « choppers », fabriqués par l’australopithèque puis par le genre Homo (Homo habilis et Homo erectus). Le paléolithique moyen correspond au développement de l’Homo sapiens, dont le type le plus connu est l’homme de Neandertal. Le paléolithique supérieur concerne l’Homo sapiens sapiens, avec lequel on assiste à la naissance d’une forme d’art, parfois pariétal (Lascaux, Altamira, grotte Chauvet), d’un culte des morts. Le néolithique fait suite au paléolithique et correspond à l’accession à une économie productive (agriculture, élevage, artisanat). Vers 8000 avant J.-C., les habitants du « Croissant fertile », région du Moyen-Orient, qui s’étend de la mer Morte au golfe Persique, deviennent peu à peu des agriculteurs sédentaires. Cette « révolution néolithique » correspond à la naissance de villages et par l’essor de la poterie, du tissage et les débuts de la métallurgie. Les premiers échanges commerciaux s’ensuivent, avec la nécessité de conserver une trace écrite de ceux-ci. C’est ce qui motive en premier lieu l’invention d’un système d’écriture : l’alphabet cunéiforme, qui consiste en des petits dessins tracés à l’aide d’un roseau taillé sur des plaquettes d’argile humide. La naissance de l’écriture, à laquelle correspond la fin de la période préhistorique, est contemporaine de l’apparition des premières cités et grandes entités politiques. Elle permet de donner des ordres, d’édicter des lois, de glorifier les rois et, au-delà, de retracer l’histoire de ces civilisations.