En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

protéomique

Étude des protéines présentes dans une cellule ou un tissu, en vue d'identifier celles qui sont spécifiques à une pathologie. (Ses applications concernent notamment le diagnostic médical et la recherche pharmaceutique.)

BIOCHIMIE

Le « protéome » est l'ensemble des protéines codées par le génome ; son étude, la protéomique, consiste dans l'identification et l'analyse de l'activité et des interactions des protéines produites dans un type cellulaire donné et dans des circonstances particulières de la vie cellulaire.

L'analyse des interactions et des modifications au cours du temps des différentes protéines codées par les gènes apporte des informations sur les fonctions de ces gènes. La protéomique s'inscrit ainsi dans le prolongement de la génomique. Sa mise en œuvre consiste à créer des banques de données de protéines présentes dans une cellule lors du traitement par un médicament, ou encore lors de phases de différenciation cellulaire : la transformation d'un lymphocyte (cellule de défense immunitaire) au repos en lymphocyte activé par exemple. Ce domaine en plein essor bénéficie de l'évolution et de l'automatisation des techniques d'analyse biochimique et informatique (spectrométrie, électrophorèse, biopuces, anticorps monoclonaux, qui se lient à des protéines spécifiques). Ces techniques sont fréquemment mises au service d'une analyse différentielle comparant l'activité des acides nucléiques et des protéines par exemple dans le cas d'une cellule malade et dans celui d'une cellule d'un organisme sain. On utilise des souris transgéniques, notamment des organismes dits « KO », c'est-à-dire pour lesquels l'expression d'un gène a été supprimé, ce qui permet de déterminer des situations de référence.