En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

protozoaire

Paramécie
Paramécie

Protiste sans chlorophylle, généralement apte à ingérer des proies organisées à l'aide d'une « bouche », temporaire (amibiens) ou permanente (ciliés).

Composés d'une cellule unique, les protozoaires peuvent être microscopiques ou bien être visibles à l'œil nu. Les plus évolués sont susceptibles de respirer, d'ingérer des particules nutritives et d'excréter.

Ils peuvent être indépendants et vivre dans le milieu extérieur ou vivre dans un autre organisme vivant, parfois au détriment de ce dernier. Il s'agit alors de parasites.

Comme la cellule humaine, le protozoaire est eucaryote : il possède une membrane dite nucléaire (qui sépare le noyau du cytoplasme de la cellule). Leur cycle reproductif comporte généralement une phase sexuée.

Différents types de protozoaire

Certains protozoaires parasites se rencontrent chez l'homme. Ils appartiennent à trois grands groupes :

Les sporozoaires (protozoaires capables de former des spores) comprennent les coccidies (responsables des coccidioses intestinales) et le toxoplasme (responsable de la toxoplasmose) ainsi que l'hématozoaire Plasmodium (responsable du paludisme).

Les rhizoflagellés regroupent les amibes intestinales et libres, les flagellés intestinaux et génitaux, les trypanosomes (responsables des trypanosomoses) et les leishmanies (responsables des leishmanioses).

Les ciliés (protozoaires à cils vibratiles) sont responsables de la balantidiose, maladie parasitaire des intestins.