En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

protiste

(grec prôtistos, le premier de tous)

Protistes
Protistes

Être vivant constitué d'une seule cellule à noyau distinct. (Synonyme : unicellulaire.)

Les protistes forment un groupe extrêmement disparate qui rassemble les êtres vivants constitués d'une seule cellule (unicellulaires, par opposition aux plantes, champignons et animaux pluricellulaires) à noyau distinct (eucaryotes, par opposition aux bactéries ou procaryotes, dont la cellule ne possède pas de noyau).

Classification et caractères généraux

On classe les protistes en fonctions de leurs affinités végétales, animales ou fongiques : algues unicellulaires ou protophytes, animaux unicellulaires ou protozoaires et champignons unicellulaires ou levures. Toutefois, certains protistes présentent des caractéristiques intermédiaires entre deux règnes, ce qui les rend inclassables.

On connaît près de 70 000 espèces de protistes, mais leur nombre est certainement beaucoup plus important. Les protistes sont généralement microscopiques : les plus petits ont la taille de grosses bactéries, mais la plupart mesurent de 10 à 50 millièmes de millimètre. Certaines espèces sont visibles à l'œil nu, et quelques-unes atteignent même la taille d'une pièce de monnaie.

Formant des cellules indépendantes dans le milieu, les protistes ont acquis des structures particulières. Beaucoup possèdent une paroi protectrice. Les formes aquatiques ont souvent des vacuoles pulsatiles, qui refoulent l'eau à l'extérieur. Les espèces mobiles, nombreuses, se déplacent grâce à des flagelles, le plus souvent pairs, ou des cils disposés régulièrement sur toute la surface de la cellule, ou encore par glissement grâce à des pseudopodes, expansions de la cellule pouvant s'étirer ou se rétracter.

Modes de vie

Les protistes, qui occupent pratiquement tous les milieux, ont une importance écologique majeure. Omniprésents dans les milieux aquatiques (ils constituent le plancton végétal et une grande partie du plancton animal), ils sont également abondants à la surface des sols, ou vivent au contact ou à l'intérieur d'autres êtres vivants, en particulier aux deux extrémités de leur tube digestif (bouche, rectum). Certains protistes sont parasites et peuvent causer des maladies chez l'homme (agent du paludisme, amibes).

Nutrition

Les protistes « végétaux » (algues unicellulaires) utilisent la lumière comme source initiale d'énergie et le gaz carbonique comme source de carbone pour effectuer la photosynthèse. Les protozoaires et les levures absorbent des composés organiques qui constituent leur source d'énergie et de carbone. Certains protistes, comme les euglènes, sont capables d'adopter un mode de vie d'animal (ingestion) ou de végétal (photosynthèse) selon les conditions du milieu.

Reproduction

La reproduction asexuée est fréquente. Après duplication du matériel génétique, chaque cellule grossit puis se divise simplement en deux cellules sœurs égales. La reproduction sexuée n'intervient généralement que lorsque certaines conditions du milieu sont réunies (température, lumière, etc.), et on ne l'observe pas chez tous les protistes. Les champignons unicellulaires (levures) pratiquent, selon les cas, une reproduction asexuée par bourgeonnement ou une reproduction sexuée. Enfin, certains protistes peuvent donner naissance à des formes de résistance leur permettant de survivre lorsque les conditions de vie sont défavorables.