En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

pouvoir d'achat

Ensemble des biens et services que le revenu courant permet à un individu, une population d'acquérir.

Cette notion exprime la capacité de chacun à consommer et à satisfaire ses besoins (consommation). Mais il s'agit de la capacité réelle à consommer, le pouvoir d’achat correspondant à une matérialisation ou à une démonétisation de nos revenus. Cette distinction entre réel et nominal, qui fonde le principe de pouvoir d'achat, devient particulièrement importante dans l'analyse des mécanismes macroéconomiques comme l'inflation ou dans les comparaisons internationales de niveau de vie.

Pouvoir d'achat et niveau des prix

La principale variable du pouvoir d'achat est bien évidemment le revenu. Mais le pouvoir d’achat dépend aussi de l'évolution du niveau général des prix. Ceci est particulièrement évident lorsque l'on analyse l'évolution du pouvoir d'achat. Si, pour l'année n, un ménage dispose d'un revenu de 10 000 € et qu'au cours de l'année n + 1 son revenu est augmenté de 10 %, son pouvoir d'achat n'augmentera pas forcément de 1 000 €. En effet, si le taux d'inflation de n à n + 1, c'est-à-dire l'augmentation des prix, est de 5 %, son pouvoir d'achat n'augmentera que de 10 000 × (110/105) − 10 000 = 476,19 €. Si le taux d'inflation atteint 15 % (comme ce fut le cas en France dans les années 1970), le pouvoir d'achat du ménage baissera de 434,78 €.

Le pouvoir d'achat est donc directement dépendant de l'inflation. C'est pourquoi les revendications salariales ne portent pas sur des augmentations de salaires nominales mais sur des augmentations réelles, donc déflatées, qui garantissent l'accroissement ou le maintien du pouvoir d'achat. Le principe du pouvoir d'achat ainsi mis en évidence se retrouve donc au cœur de l'analyse de l'inflation.

Celle-ci est souvent présentée comme une spirale prix-salaires. Une augmentation de la productivité dans un secteur entraîne une augmentation des salaires dans ce secteur. Les salariés de même qualification appartenant aux autres secteurs revendiquent une augmentation similaire. La hausse des salaires engendre une hausse des coûts et donc des prix, qui déclenche à son tour de nouvelles revendications salariales pour maintenir le pouvoir d'achat.

Pouvoir d'achat des monnaies

Le prix de biens équivalents dans deux pays différents varie suivant le taux de change existant entre les deux monnaies considérées..

Le taux de change à parité de pouvoir d'achat est un taux de change fictif qui intègre les différences de niveaux de prix entre les différents pays du monde. Il constitue une unité de compte commune qui permet des comparaisons internationales en termes réels. C'est le dollar exprimé en parité de pouvoir d'achat (PPA), appelé dollar international, qui joue ce rôle.