En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

planification

Encadrement par les pouvoirs publics du développement économique et social à l'aide d'un plan.

La planification en économie capitaliste

L'outil de régulation

L'idée d'une certaine planification de l'économie naît réellement lorsqu'il apparaît, à la suite d'un très large mouvement de concentration industrielle et bancaire, que le capitalisme contemporain, dominé par de grands groupes monopolistiques, ne peut plus assurer la régulation du développement par les seuls mécanismes du marché et des prix.

Mais cette planification, mise en œuvre dans les pays où les structures capitalistes restent dominantes, ne saurait être confondue avec celle des pays à économie centralisée, où la propriété des moyens de production est collective et où le pouvoir économique est étatisé. Dans la plupart des pays de l'Europe de l'Est, la planification a constitué, jusque dans les années 1980, la direction même de l'économie par l'État : le plan a régi, de façon centralisée, directive et détaillée, l'activité de toutes les entreprises.

Les formes de planification

Dans les pays capitalistes, les plans ne veulent être que la mise en œuvre harmonisée de l'ensemble des instruments dont disposent les pouvoirs publics (monnaie et crédit, finances publiques, etc.) pour parvenir aux objectifs de croissance dans la stabilité, le plein emploi et la justice.

Par planification empirique, il faut entendre soit une programmation centrale (Belgique ou Royaume-Uni), ayant pour objectif de prévoir l'évolution à court et moyen terme selon certaines informations collectées par l'État ou les secteurs d'activité, soit un ensemble de pratiques et de techniques mises en œuvre par les entreprises privées et les administrations publiques pour obtenir une certaine projection à moyen terme du développement économique général et, par là même, organiser l'activité des unes et des autres (États-Unis et Allemagne).

La France a été le premier pays industrialisé à économie non socialiste à pratiquer un système de planification souple et indicative. Celle-ci a été instituée par le décret du 3 janvier 1946 créant un Conseil du plan et un Commissariat général du plan d'équipement et de la productivité, rattaché au Premier ministre.