En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

palladium

(anglais palladium, de Pallas, nom d'une planète)

Métal léger de la mine de platine. (Élément chimique de symbole Pd.)

Propriétés physiques et chimiques

Le palladium a été découvert en 1803 par W. H. Wollaston, qui lui donna ce nom en l'honneur de la petite planète Pallas, découverte l'année précédente. Parmi les métaux du groupe du platine, il est celui qui a la plus faible densité et le plus bas point de fusion. À la température ambiante, il possède la propriété particulière d'absorber jusqu'à 900 fois son volume d'hydrogène. On distingue les composés palladiques, où le métal est tétravalent, et les composés palladeux, plus stables, où le métal est divalent. Ses sels forment de nombreux complexes avec les chlorures, les cyanures, l'ammoniac, etc.

Utilisations

Le principal débouché du palladium est aujourd'hui l'industrie automobile, où il entre dans la fabrication des pots catalytiques. Le deuxième grand domaine consommateur de palladium est le secteur électrique et électronique, dans lequel ce métal est principalement utilisé pour la production de condensateurs multicouches en céramique entrant dans la fabrication de composants électriques pour les téléphones cellulaires, les ordinateurs personnels, les agendas électroniques, etc. En dentisterie, le palladium est apprécié pour la fabrication d'alliages dentaires parce qu'il est facile à travailler, résistant et qu'il ne se ternit pas au contact de l'air. En bijouterie et joaillerie, on l'emploie brut ou comme composant de l'or blanc, un alliage d'or décoloré par la présence de palladium. L'industrie chimique utilise des catalyseurs fabriqués à partir de palladium. Ce dernier est également très demandé par l'industrie des fertilisants, où il est intégré dans la production d'acide nitrique pour la fabrication d'engrais artificiels.