En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

ovogenèse

Ensemble des phénomènes qui concourent à la formation des ovules.

BIOLOGIE

Issue d'une intense multiplication cellulaire, l'ovogonie entre dans une longue phase d'accroissement, qui fait d'elle une cellule volumineuse, riche en réserves. Cet « ovocyte de premier ordre », après une période de repos, et éventuellement après fécondation, subit, pour atteindre la maturation, deux divisions caractéristiques. La première mitose de maturation, inégale, produit deux cellules filles, l'ovocyte de deuxième ordre et une cellule minuscule, le premier globule polaire, qui dégénérera. La deuxième mitose de maturation divise l'ovocyte de deuxième ordre en un ovotide et un deuxième petit globule polaire, destiné à dégénérer. L'ovotide renferme le nombre haploïde n de chromosomes de l'espèce.

Chez l'homme, l'ovogenèse, qui débute dès la vie intra-utérine, comprend deux phases.

Entre le 4e et le 7e mois de grossesse, les ovogonies, cellules d'origine des ovocytes, se multiplient, ce qui aboutit à la formation d'environ 300 000 ovocytes dits de premier ordre, contenant chacun 46 chromosomes. Ces ovocytes demeurent dans les follicules ovariens sans y subir de modification jusqu'à la puberté.

À partir de la puberté, à chaque cycle menstruel, un ovocyte de premier ordre donne un ovocyte de second ordre, ou ovule, qui ne contient plus que 23 chromosomes, car il a subi une division cellulaire particulière, la méiose. Cet ovule est expulsé chaque mois au moment de l'ovulation. S'il n'est pas fécondé, il dégénère ; s'il est fécondé, il achève sa transformation cellulaire et devient embryon à 46 chromosomes (les siens plus les 23 du spermatozoïde).