En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

oursin

(de ours)

Oursin
Oursin

Échinoderme marin sans bras, au test couvert de piquants, à symétrie radiaire d'ordre 5, parfois masquée par une symétrie bilatérale acquise par évolution (oursins dits « irréguliers »), et dont la larve est l'échinopluteus. (Les oursins forment la classe des échinides.) [Synonymes : châtaigne de mer, hérisson de mer.]

Le test des oursins, solide, calcaire, formé de plaquettes juxtaposées, plus ou moins soudées, est percé de deux orifices principaux, la bouche et l'anus, souvent situés aux deux pôles de la sphère. Certaines rangées de plaquettes sont percées de petits trous par lesquels peuvent passer les podia. D'autres portent des saillies (tubercules), où des piquants s'articulent. Les plaquettes calcaires qui entourent le pôle anal portent un orifice pour la sortie des gamètes ; l'une d'elles, dite plaque madréporique, poreuse, est criblée de petits trous qui servent à la communication de l'eau ambiante avec le système dit aquifère. Les piquants, ou radioles, sont de forme et de taille très variées selon les espèces. Sur la surface du test s'articulent aussi des pinces microscopiques, les pédicellaires. La bouche possède cinq dents, portées par un appareil complexe d'osselets calcaires et de muscles (lanterne d'Aristote). La respiration s'effectue surtout par les tubes ambulacraires creux, minces et remplis de sang. Les sexes sont généralement séparés ; l'appareil reproducteur, formé de cinq poches glandulaires, est la seule partie comestible des espèces récoltées.