En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

oreille

Tympan
Tympan

Organe pair de l'audition et de l'équilibration.

CORPS HUMAIN ET MÉDECINE

L'oreille humaine comprend trois parties :

L'oreille externe est formée du pavillon cartilagineux et du conduit auditif externe, cartilagineux dans sa partie externe et osseux dans sa partie interne. La peau qui tapisse le conduit contient des glandes sécrétrices de cérumen.

L'oreille moyenne comprend la caisse du tympan, cavité cubique séparée de l'oreille externe par la membrane du tympan et de l'oreille interne par deux petites membranes, la fenêtre ronde et la fenêtre ovale. Entre le tympan et la fenêtre ovale sont situés trois osselets, successivement le marteau, l'enclume et l'étrier. L'oreille moyenne contient en outre de petites cavités creusées dans la mastoïde (os situé derrière l'oreille), et aussi la trompe d'Eustache, canal reliant la caisse du tympan au rhinopharynx (partie du pharynx située en arrière des fosses nasales).

L'oreille interne est formée du labyrinthe, ensemble de canaux de forme complexe, comprenant un labyrinthe osseux, creusé dans le rocher (portion de l'os temporal), et un labyrinthe membraneux, situé à l'intérieur du précédent. Le labyrinthe membraneux est rempli d'un liquide, l'endolymphe ; un autre liquide, la périlymphe, le sépare du labyrinthe osseux.

Le labyrinthe est divisé en deux parties, antérieure et postérieure. Le labyrinthe antérieur (ou cochlée, ou limaçon) est responsable de l'audition, par l'intermédiaire de l'organe de Corti, d'où partent les filets nerveux formant le nerf cochléaire. Le labyrinthe postérieur (parfois appelé vestibule) comprend une zone dilatée, le vestibule proprement dit, sur laquelle s'ouvrent trois canaux en forme de demi-cercle, les canaux semi-circulaires ; ces structures contrôlent l'équilibre. Le nerf cochléaire, qui part du labyrinthe antérieur, et le nerf vestibulaire, qui part du labyrinthe postérieur, se réunissent pour former le nerf cochléovestibulaire, ou nerf auditif, qui chemine dans le conduit auditif interne.

Physiologie

L'oreille comprend deux types de structure, le système auditif et le système vestibulaire.

Le système auditif (→ audition) comprend un appareil de transmission, formé de l'oreille externe et moyenne, et un appareil de perception, formé par le labyrinthe antérieur (cochlée de l'oreille interne). L'appareil de transmission filtre et amplifie le message sonore, l'appareil de perception transforme le message en phénomène électrique (potentiel d'action) se propageant aux fibres nerveuses.

Le système vestibulaire (→ équilibre) est formé du vestibule, qui renseigne sur l'accélération linéaire de la tête, et des canaux semi-circulaires, qui renseignent sur l'accélération angulaire de la tête. Les informations provenant de ces structures sont transmises au système nerveux central par le nerf vestibulaire, puis intégrées avec les informations visuelles et proprioceptives dans un système complexe intervenant dans le maintien de la posture.

Pathologie

On distingue les maladies du système auditif et celles du système vestibulaire.

Les maladies du système auditif peuvent affecter les différentes parties de l'oreille. Le trouble le plus fréquent de l'oreille externe est le bouchon de cérumen, traité par lavage d'oreille. Les infections du conduit auditif externe sont les otites externes, qui se manifestent par des douleurs et des écoulements et qui se traitent par instillation de gouttes antibiotiques dans l'oreille. Les principales maladies de l'oreille moyenne sont les otites aiguës et chroniques, les traumatismes du tympan, notamment par les Cotons-Tiges, et l'otospongiose. Ces affections se traduisent notamment par une baisse de l'acuité auditive ; leur traitement est médical et/ou chirurgical. La pathologie de l'oreille interne est surtout provoquée par le vieillissement, les traumatismes liés au bruit, les médicaments ototoxiques, les traumatismes crâniens et les labyrinthites. Ces affections se traduisent par une baisse de l'acuité auditive, qui peut être corrigée par le port d'une prothèse auditive amplificatrice.

Les maladies du système vestibulaire sont essentiellement représentées par la maladie de Menière, qui se manifeste par des vertiges et une baisse de l'audition. Le traitement, malaisé, repose essentiellement sur l'administration de médicaments antiémétiques et antivertigineux.

Voir aussi : acouphène, hypoacousie, otite, otoplastie, otospongiose.

ZOOLOGIE

Seuls les mammifères ont un pavillon auditif. Le conduit auditif externe existe chez les oiseaux et les crocodiles ; chez les autres tétrapodes, le tympan est à fleur de peau, recouvrant l'oreille moyenne ; les poissons ne possèdent que l'oreille interne, sans relation avec l'extérieur. Chez les tétrapodes non mammifères, l'oreille moyenne, en communication avec la cavité buccopharyngée par la trompe d'Eustache, renferme un osselet unique reliant le tympan à la fenêtre ovale. Chez les mammifères, deux autres osselets forment une chaîne avec l'étrier : le marteau et l'enclume.