En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Olympe

(de Olympe, nom propre)

La Naissance d'Aphrodite
La Naissance d'Aphrodite

Séjour des dieux, dans la mythologie greco-romaine ; ensemble des dieux qui y habitaient.

MYTHOLOGIE

1. La naissance des dieux

La Théogonie d’Hésiode, poète vivant à Ascara en Boétie vers 700 av. J.-C., raconte comment l’Érèbe (les Ténèbres), le Tartare (les Enfers) et la Nuit (Nyx) sortirent du chaos originel. Puis la Nuit s'unit à Érèbe et enfanta Éther (« qui règne au-dessus de l'atmosphère ») et le Jour (la lumière du monde).

Gaia (la Terre) enfanta seule Ouranos (le Ciel) « pour qu’il puisse l’entourer et la couvrir complètement et être un foyer éternellement sûr pour les dieux bénis », puis les Montagnes et Pontos (la Mer). Elle s’unit à Ouranos et enfanta les premières divinités : douze puissants Titans (six garçons et six filles), trois Cyclopes nommés Brontès (« Tonnerre »), Stéropé (« Foudre ») et Argès (« Éclat ») et trois monstres à cent mains chacun, les Hécatonchires nommés Cottus, Briarée et Cygès. Horrifié à la vue de ses enfants, Ouranos les enferma dans les entrailles de la terre, mais Gaia se vengea en persuadant Cronos, le plus jeune Titan, de castrer son père et de s’emparer du pouvoir. Du sang jailli de la blessure d'Ouranos naquirent les Géants, les Nymphes et les Furies. Ses organes génitaux tranchés tombèrent dans la mer où ils se transformèrent en écume blanche dont naquit Aphrodite, déesse de l’amour et de la sexualité.

Les Titans peuplèrent le monde de demi-dieux en s’unissant aux Nymphes ou entre eux : c’est ainsi qu’Hypérion et sa sœur Théia engendrèrent Hélios (le Soleil), Séléné (la Lune) et Eos (l’aurore). Le Titan Japet épousa l’Océanide Clyméné et ils eurent quatre enfants dont les plus célèbres sont Prométhée (le Prévoyant) et Atlas qui, après la défaite des Titans, fut condamné par Zeus à soutenir les cieux à l’extrémité occidentale de l’univers : c’est lui qui a donné son nom à l’Atlantique. Ils eurent pour frères Ménœtios et Épiméthée (« qui réfléchit trop tard »), l’époux de Pandore. Naïf et imprudent, Épiméthée était l’antithèse de Prométhée.

2. La demeure des divinités

Cronos eut plusieurs enfants de Rhéa mais, craignant d'être détrôné par eux, il avalait chaque bébé dès sa naissance. Toutefois, quand Rhéa mit Zeus au monde, elle trompa son mari en lui tendant une pierre emmaillotée qu'il avala au lieu de l'enfant. Zeus grandit loin de son père et prépara sa vengeance. Il remporta une grande victoire sur les Titans, la Titanomachie, en ayant recours à la ruse : Métis, la fille du Titan Océan, servit à Cronos une boisson qui lui fit régurgiter les frères et sœurs de Zeus (Poséidon, Hadès, Héra, Déméter et Hestia) et ceux-ci purent alors unir leurs forces aux siennes. Zeus fut soutenu par les Cyclopes et les Hécatonchires emprisonnés par Cronos et qu'il avait libérés.

Après la chute des Titans, Zeus fut confronté à des monstres géants jaillis du sang d’Ouranos. Lors de la Gigantomachie ou bataille contre les Géants qui s’ensuivit, Zeus mena les dieux à la victoire et fut reconnu maître suprême du ciel et de la terre. Il décida que l’Olympe, « la plus haute montagne du monde », deviendrait la demeure des divinités victorieuses.