En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

odorat

(latin odoratus)

Sens permettant la perception des odeurs, dont les récepteurs sont localisés dans les fosses nasales chez les vertébrés, sur les antennes chez les insectes, et qui joue un rôle de premier plan chez la plupart des espèces, tant aquatiques que terrestres.

Le sens de l'odorat est fort développé chez les mammifères, surtout chez les carnassiers, et beaucoup moins chez les oiseaux et les vertébrés inférieurs. L'odorat du chien peut être l'objet d'une éducation dans un but de recherche déterminée (chiens policiers).

Chez l'homme, on a montré qu'une odeur peut être reconstituée à partir de sept odeurs primaires : camphre, musc, odeurs florale (rose) ou mentholée, éther, odeurs âcre (vinaigre) ou putride (œuf pourri). À chaque odeur primaire correspondrait, sur la muqueuse olfactive, un type de récepteur différent. L'odorat peut être perturbé en acuité (anosmie) ou être l'objet de troubles qualitatifs (cacosmie) au cours d'affections du nez ou des voies et centres nerveux.