En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

nuisible

Animal nuisible.

La notion d'« animal nuisible », apparemment floue et objet de débats, est en fait encadrée par une réglementation stricte. Le statut de nuisible résulte de la nécessité de prévoir des moyens pour détruire, lorsqu'un trouble est constaté, une quantité d'animaux de certaines espèces.

La destruction peut intervenir par l'autorité administrative, pour un animal d'espèce non protégée. Une battue est planifiée (date, lieu, nombre de participants, moyens employés). En Europe, le sanglier est l'animal le plus concerné. La destruction d'animaux classés malfaisants ou nuisibles est un droit de protection conféré aux propriétaires, mais encadré par l'administration.

Les listes doivent tenir compte des prescriptions de traités internationaux (convention de Berne, directives sur la conservation des oiseaux sauvages, etc.).

En France, il existe une liste nationale d'animaux susceptibles d'être classés nuisibles. Elle comprend belette, fouine, martre, putois, lapin de garenne, renard, sanglier, ragondin, rat musqué, raton laveur, vison d'Amérique, corbeau freux, corneille noire, pie bavarde, étourneau, geai des chênes, pigeon ramier. Au niveau départemental, le préfet détermine, parmi les espèces de la liste nationale, celles qu'il convient de classer nuisible localement, et ceci pour une année civile.