Identifiez-vous ou Créez un compte

nitroglycérine

Ester trinitrique du glycérol, C3H5(ONO2)3.

La nitroglycérine, découverte en 1846 par A. Sobrero, s'obtient par la réaction d'un mélange sulfonitrique sur de la glycérine aussi anhydre que possible. Incolore sous forme pure, la nitroglycérine est jaune pâle ; c'est un liquide visqueux, de densité 1,60, qui gèle à 13 °C, mais reste facilement en surfusion. On l'emploie aux travaux de minage sous forme de dynamite. Elle entre dans la composition de nombreuses poudres sans fumée.