En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

neige

(de neiger)

Paysage d'hiver
Paysage d'hiver

Eau congelée qui tombe des nuages en flocons blancs et légers.

Outre la présence de nuages, deux séries de conditions essentielles déterminent la neige : 1° des températures assez basses en altitude et des noyaux de congélation assez nombreux pour que la surfusion (eau liquide au-dessous de 0 °C) ne persiste pas ; 2° des températures au sol inférieures à 0 °C pour que la neige ne se transforme pas en pluie. La neige se présente en cristaux étoilés ou prismatiques, ou encore en flocons. Les cristaux sont constitués de neige froide, fine et sèche, formée à très basse température (cas général aux latitudes ou altitudes élevées). Les flocons, constitués de cristaux ayant subi un début de fusion et agglomérés entre eux, sont plus fréquents aux latitudes tempérées.

Les météorologistes mesurent surtout la « tranche » d'eau fondue correspondant à la neige recueillie par le pluviomètre (souvent de l'ordre de 10 % de la hauteur de la neige). Les géographes s'intéressent plutôt au nombre de jours de chutes de neige et à la durée de l'enneigement. La limite des neiges perpétuelles est l'altitude au-dessus de laquelle la couche reste permanente au cours de l'année. Cette limite s'abaisse jusqu'au niveau de la mer dans les régions polaires, atteint 2 500 à 2 800 m dans les Alpes, 4 800 à 5 000 m sur les pentes des montagnes tropicales. L'altitude est fonction à la fois de la température, de l'abondance des précipitations et de l'exposition.

La neige influe considérablement sur les climats. Par son albédo élevé et son intense pouvoir émissif, elle favorise les températures très basses. La présence des neiges retentit aussi sur le régime des cours d'eau (maximum de printemps ou d'été dû à la fonte). Elle a enfin parfois une influence régionale considérable sur la vie humaine, dans les domaines de l'agriculture, des transports et du tourisme.