En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

néolithique

Pointes de flèches néolithiques
Pointes de flèches néolithiques

Période comprise entre le mésolithique et l'âge des métaux.

Le néolithique est une période pendant laquelle l'homme accède à une économie productive. Les processus de ce changement de mode de vie (néolithisation) constituent un phénomène mondial, extrêmement varié dans ses formes, dont les plus anciens indices se trouvent, actuellement, au Proche-Orient (Mureybat).

Plusieurs interprétations de cette transformation coexistent : assèchement de vastes régions et regroupement des hommes dans les oasis, où ils se sédentarisent, pour Gordon Childe ; révolution, pour R. Braidwood, qui, en étudiant graines, pollens et ossements, voit une évolution assez rapide et reconnaît dans le Croissant fertile un large berceau naturel de la néolithisation ; K. V. Flannery, L. Binford, J. Perrot imaginent que l'évolution est due à un état de crise, démographique ou autre ; J. Cauvin démontre que la néolithisation est délibérément adoptée par l'homme dans certaines conditions de sédentarisation, ainsi au IXe millénaire avant J.-C. pour les natoufiens.

Les premiers villages

Le village à maisons rondes (IXe millénaire) précède celui à maisons carrées, peut-être plus grand (VIIIe millénaire), qui préfigure les premières cités comme Jéricho (VIIe millénaire) et bientôt Çatal Höyük au VIe millénaire avant J.-C.

La naissance de l’élevage et de l’agriculture

L'élevage serait apparu au VIIIe millénaire avant J.-C., à la suite de techniques de chasse qui lient davantage l'homme et l'animal, en l'occurrence les bovidés ; le chien semble alors être un facteur essentiel de cette évolution. La chèvre, le mouton et le porc sont ensuite domestiqués. Les premiers blés cultivés, puis d'autres graminées et des légumineuses font leur apparition à la fin du VIIIe millénaire. Cette phase ancienne, qui voit la mise en place des diverses innovations d'une économie de production, est parfois appelée « protonéolithique » ou néolithique « acéramique », puisque les vases en terre cuite ne seront modelés qu'à partir du VIIe millénaire avant J.-C.

L’épanouissement du Croissant fertile

Pendant les trois millénaires qui suivent, une civilisation très élaborée s'épanouit au Proche-Orient : en témoigne la grande cité de Çatal Höyük, qui n'est encore qu'en partie explorée. Jarmo, Jéricho, Halaf, Hassouna, el-Obeïd illustrent également l'épanouissement du Croissant fertile. On y rencontre les autres innovations néolithiques comme le métier à tisser, le polissage des roches, la roue, les différents fourneaux et bientôt les prémices de la métallurgie. Les fortifications (tour de Jéricho) se multiplient et la guerre est pour la première fois attestée.

Les autres foyers de néolithisation

Dans les Balkans, c'est vers le VIe millénaire qu'apparaissent les premiers éleveurs et agriculteurs (cultures de Sesklo en Grèce et de Starčevo-Körös plus au nord), qui se répandent au cours du Ve millénaire vers l'ouest à travers toute l'Europe selon un double mouvement, méditerranéen (culture à céramique cardiale) et danubien (culture à céramique rubanée). Dans la zone atlantique apparaît alors le phénomène mégalithique (→ mégalithe), dont les premières traces ont été repérées en Bretagne, en Poitou et au Portugal.

D'autres foyers de néolithisation s'individualisent dans le monde : au Sahara, le courant soudanais semble remonter au VIe millénaire avant J.-C. Dans le Sud-Est asiatique, le riz semble cultivé dès le Ve millénaire avant J.-C., et les cultures chinoises de Yangshao et de Longshan sont complètement néolithisées. En Amérique centrale, le maïs est amélioré à la suite des soins agricoles attestés depuis le VIe millénaire, et de gigantesques aménagements sont réalisés au IIIe millénaire pour l'irrigation de la vallée de Tehuacán (Mexique).

Ainsi, la néolithisation apparaît-elle comme une nouvelle attitude de l'homme vis-à-vis de la nature. De plus, celui-ci a été physiquement transformé et les formes anthropobiologiques actuelles se sont mises en place. (→ environnement.)

À la fin du néolithique, au Proche-Orient, vers 3300 avant J.-C., l'homme découvre l'écriture : l'histoire commence.

L’art du néololithique

→ préhistoire