En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

néandertalien

Succession chronologique des hominiens
Succession chronologique des hominiens

Homme fossile du type de Neandertal.

Longtemps considéré comme une sous-espèce de l'homme moderne (Homo sapiens), le néandertalien ou homme de Neandertal (Homo neanderthalensis) s'en différencie par des caractères morphologiques et anatomiques (au niveau de l'oreille interne) qui permettent de le considérer comme une espèce distincte.

Son corps, plus trapu, traduit une adaptation au climat froid qui régnait en Europe durant les périodes glaciaires. À cause de sa face plus oblique et de son crâne allongé, on a fait de lui un être de faible intelligence, mais on sait aujourd'hui que son organisation sociale était élaborée. Bon chasseur et fabricant d'armes et d'outils, il fut le premier à instaurer des rites funéraires.

Les néandertaliens étaient bien répandus en Europe il y a environ 100 000 ans. Une partie de leur population a ensuite migré au Proche-Orient et en Asie centrale (il y a environ 75 000 ans). Là, ils ont rencontré les précurseurs de l'homme moderne, qui se seraient installés en Europe il y a 40 000 ans. C'est à cette époque que les néandertaliens entament leur déclin. Confinés dans quelques territoires du sud de l'Europe, probablement à cause de l'expansion de l'homme moderne, ils s'éteignirent il y a 30 000 ans. On les considérait comme les derniers représentants de la lignée humaine (réduite aujourd'hui à notre seule espèce) jusqu'à la découverte, en 2003, dans une île d'Indonésie, de l'homme de Flores (Homo florensis), qui se serait éteint il y a 18 000 ans.