En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

médiateur chimique

Substance synthétisée et libérée par une cellule (neuromédiateur, cytokine, prostaglandine, etc.), intervenant dans un processus de l'organisme (conduction nerveuse, inflammation, etc.).

BIOLOGIE

Différents types de médiateurs chimiques

Certains médiateurs sont contenus dans les cellules avant leur activation tandis que d'autres ne sont fabriqués qu'en cas de besoin.

Parmi les premiers figure l'acétylcholine, neurotransmetteur (ou neuromédiateur) contenu dans les terminaisons des cellules nerveuses et favorisant la transmission de l'influx nerveux.

Parmi les seconds se trouvent les cytokines, protéines sécrétées par certaines cellules (lymphocytes, monocytes ou macrophages) et participant à la régulation du système immunitaire.

Enfin, d'autres médiateurs circulent dans le milieu extracellulaire mais doivent être activés pour agir. C'est le cas, par exemple, du complément, système enzymatique présent dans le sérum sanguin et jouant un rôle essentiel dans les réactions de défense de l'organisme.

De très nombreux médiateurs participent aux phénomènes d'hypersensibilité ou d'inflammation, comme l'histamine ou les prostaglandines.

Fonctionnement des neuromédiateurs

Le neuromédiateur, synthétisé par le neurone présynaptique, est stocké dans de petites vésicules au niveau du bouton synaptique. Lors de l'arrivée d'un influx nerveux au niveau de la terminaison, l'excitation du bouton présynaptique provoque l'entrée de calcium à l'intérieur du bouton ; sous l'effet du calcium, des systèmes contractiles amènent les vésicules au contact de la membrane présynaptique. Les vésicules s'ouvrent à l'extérieur et libèrent le médiateur dans la fente synaptique. Le médiateur, traversant la fente synaptique, se fixe sur le récepteur postsynaptique et provoque une modification de la perméabilité de la membrane, entraînant une dépolarisation (médiateur excitateur) ou une hyperpolarisation (médiateur inhibiteur). Il est ensuite dégradé par des enzymes ou recapté par la terminaison présynaptique : c'est l'inactivation.